Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CHRONIQUES DE LA LAME

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 CHRONIQUES DE LA LAME le Lun 21 Mai - 22:06


Six mois avaient passé depuis ce jour mémorable qui avait vu se rencontrer une poignée d’aventuriers en quête d’un peu de stabilité. Ce jour où ils avaient pour la première fois souffert ensemble durant les épreuves de sélection imposées aux recrues potentielles par le commandant de la compagnie libre qu’ils avaient décidé de rejoindre. Ce jour où ils avaient chacun montré leurs atouts et leurs faiblesses, et découvert ceux des autres.

Trois mois avaient suivi, pendant lesquels ils s’étaient durement entraînés sous le regard vigilant de l’officier combattant qui les avait mis à l’épreuve à leur entrée. Des missions de routine sans grande difficulté avaient suivi, destinées à affiner leur stratégie de groupe et à leur permettre de maîtriser leur synergie.
Peu à peu, les recrues s’étaient intégrées, devenant une meute et gagnant le grade de Griffes.
Alors le Commandant Varson leur avait confié leur première mission véritable, un contrat qu’ils rempliraient seuls sans être accompagnés par un ancien de la Compagnie. Mais ce qui devait être l’accomplissement de leur engagement s’était transformé en mémorial d’une époque passée.

A leur retour, ils avaient découvert leur quartier général ravagé et vide. Ils avaient fouillé avec angoisse les ruines fumantes, espérant et redoutant à la fois d'y trouver leurs chefs et des explications sur la catastrophe, mais aucun corps ne reposait sous les gravats.
Le site avait probablement été pillé après sa destruction, et la caisse de la Compagnie avait disparu ainsi que plusieurs objets de valeur. L’examen de ce qui restait du bâtiment suggérait une explosion de forte puissance à l’intérieur et Zaurak décela des traces arcaniques avant de constater que l’artefact du laboratoire s’était volatilisé.
Les perles de linkshell restaient muettes, et les mercenaires orphelins errèrent de longues heures dans les ruines du Caern, ramassant ce qui pouvait être sauvé et élaborant des hypothèses pour s’occuper l’esprit et masquer leur désarroi. Ils finirent par supposer que leur chef avait tendu un piège à son ennemi juré dont il affirmait avoir découvert le point faible, et que l'entreprise avait mal tourné… ou tourné comme désiré, mais impliquant le sacrifice du Commandant.
Dans tous les cas, ils se retrouvaient seuls et à la rue.

Choqués, perdus, ils se séparèrent d’un commun accord. Il fallait du temps pour que chacun réfléchisse à son avenir et digère le traumatisme.

Zaurak jeta sur son dos un sac rempli de livres et d’instruments sauvés par miracle du désastre, et partit sans se retourner. Le frêle hyurois n’avait pas dit un mot depuis qu’il avait exposé aux autres le résultat de ses observations. Son regard était hanté et son expression fermée, et il n’avait pas l’air de vraiment savoir où ses pas allaient le mener.

Kuuts frappa rageusement les restes des mannequins d’entraînement du Caern avant de s’en aller vers les neiges d’Ishgard. Par la suite, il retourna combattre comme gladiateur à Uldah pour gagner sa vie.

Morrigan dut passer beaucoup de temps à repousser les agressions de marins de son ancien équipage, un peu trop confiants maintenant que leur cible ne faisait plus partie d 'une compagnie de mercenaires. Cette guerre se termina sur un genre de pacte de non-agression temporaire et elle finit par ouvrir un petit bar louche où elle passe une partie de son temps à boire plus que de raison, ayant engagé deux vieux mercenaires de sa connaissance pour se reconvertir en barman.
L’ancienne pirate continue à courir après l'argent, mais est nettement moins enjouée qu'avant, même quand elle ramène un coffre plein de gils. Elle disparait régulièrement pendant des périodes de quelques jours et est devenue désagréable avec la plupart des gens, en dehors de ses anciens compagnons.

Sa sœur Gretchen retourna travailler à la guilde des mineurs, qui furent heureux de la retrouver même si son humeur était morose. Quand elle ne travaillait pas, elle traînait dans le bar de sa sœur.

Morgane revint de sa retraite guerrière dans les sommets d’Othard pour retrouver le Caern en miettes et reprit sa vie de mercenaire indépendant dans les régions mighoises, tout en revenant régulièrement rejoindre Morrigan.

Genki se retrouva quasi à la rue après avoir épuisé ses économies, et finit par demander à Morrigan de l’embaucher au bar comme serveuse… et comme agent de renseignements.

C’est dans le bouge miteux mais chaleureux de Morrigan qu’un soir les mercenaires se retrouvèrent.
Trois mois avaient passé. Manquait le Doc’, mais Genki avait repéré une silhouette sombre qui observait les lieux de loin depuis plusieurs jours et il s’avéra que Zaurak aussi était revenu et les recherchait.
Rassemblés autour d’une table poisseuse et de chopes de bière tièdes, ils décidèrent de se réunir autour du solide Kuuts pour bâtir une compagnie libre indépendante.
Il leur fallait un nom guerrier qui sonne bien, et aussi un symbole qui les soude à la fois dans le souvenir de leur récent passé commun et dans une perspective d’avenir partagé. Ainsi naquit la Lame de Cendres, tel un phénix brisé puis reforgé dans la douleur et l’espoir.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: CHRONIQUES DE LA LAME le Dim 3 Juin - 15:59


C’est au Nest av Valravn, devenu leur point de ralliement et leur refuge, que les mercenaires de la Lame décrochèrent enfin leur premier contrat sérieux.

Pendant plusieurs jours, ils avaient écumé les bars, les tavernes, les guildes pour interroger leurs contacts respectifs sur les affaires en cours et les contrats potentiels. Ils avaient épluché les annonces punaisées sur les tableaux d’affichage des Grandes Compagnies, et accompli quelques mandats, mais tout cela n’était qu’une routine à peine alimentaire.

Il était difficile pour une jeune compagnie libre de se faire un nom dans les Cités-Etats d’Eorzea.
Réunis dans le bouge sombre, les mercenaires conversaient, étudiant les approches possibles.
Ils pouvaient exécuter une série de contrats sans grande difficulté, prouvant ainsi leur fiabilité dans la durée et devenant un partenaire habituel des Grandes Compagnies et des personnages influents. Ou bien ils pouvaient rechercher un contrat plus difficile, risqué ou spectaculaire, qui les propulserait d’emblée à l’avant de la scène.
Les deux voies présentaient des avantages, et les arguments avancés révélaient les caractères prudents ou aventureux des compagnons.

C’est alors que la porte s’ouvrit, révélant une silhouette massive qui s’avança rapidement au milieu de la pièce pour les interpeler.
Tous les regards se tournèrent vers l’arrivant, un roegadyn d’âge moyen, notant ses vêtements d’excellente facture et son expression paniquée tandis qu’il expliquait d’une voix fébrile la raison de sa venue. Il avait besoin de mercenaires pour rechercher sa fille unique disparue depuis quatre jours et le Maelstrom ne prenait pas la chose au sérieux.

Zaurak fit asseoir l’homme et lui offrit un thé pour essayer de le calmer, puis les mercenaires posèrent des questions ciblées.
Ils apprirent ainsi qu’il se nommait Tirman, et était un riche négociant limséen, propriétaire d’une bonne partie des docks de la ville.
Silia, sa jeune fille de 17 ans était partie en compagnie de son précepteur, un elezen nommé Gervelain. Tous deux devaient se rendre à une foire en Noscea, et n’avaient pas donné signe de vie depuis.

Le profil de Silia d’après son père était celui d’une jeune fille studieuse, ambitieuse et douée pour les affaires. Il la préparait à lui succéder. Il ne lui connaissait pas de relation sentimentale, et elle n’avait aucun conflit avec sa famille. Sa seule passion était la collection de foulards de luxe.
Gervelain avait toute la confiance de Tirman, et éduquait Silia depuis sa tendre enfance. L’écart d’âge entre les deux faisait de lui un second père, en quelque sorte, et semblait écarter l’hypothèse d’une fugue romantique.

Les mercenaires recueillirent plusieurs noms de l’entourage de Tirman et Silia, puis suivirent le marchand chez lui pour examiner les chambres de Silia et Gervelain.
Celle de la jeune fille ne leur révéla rien, elle était lisse et parfaite comme semblait l’être l’héritière. Ils y trouvèrent une magnifique série de soieries de luxe.
Chez l’elezen, cependant, ils trouvèrent une quittance pour des dettes dans une taverne de Limsa, le Navigateur du Sud.
D’après Morrigan et Cyndrael (une elezen avec qui certains des mercenaires avaient fait connaissance et qui avait décidé de les suivre), l’établissement offrait des boissons et le service de prostituées. C’était un endroit plutôt de bas de gamme.
Le fait qu’un serviteur de haut rang dans une riche maison puisse avoir des dettes impliquait cependant des dépenses inhabituelles.
Gretchen décida d’interroger un domestique sur les habitudes de Gervelain. Il leur avoua qu’il avait un penchant pour la boisson, mais que Tirman fermait les yeux parce que le précepteur ne buvait jamais pendant son service et se débrouillait pour que les effets de ses excès de la soirée ne se remarquent pas le lendemain.

Les mercenaires quittèrent ensuite la demeure de Tirman pour se rendre à la foire, et découvrirent en interrogeant les marchands sur les stands de soieries que Silia n’était jamais arrivée jusque-là. Elle qui d’ordinaire venait dès le premier jour choisir les plus belles pièces ne s’était pas montrée.

Le trajet emprunté par le couple leur étant inconnu, les mercenaires dépités décidèrent de se rendre à la taverne du Navigateur du Sud, leur dernière piste.
Cyndrael entreprit de faire du charme au patron pour lui tirer les vers du nez, entreprise qui se révéla plus efficace quand elle ajouta des gils à ses avantages naturels, mais montra vite ses limites.
Morrigan, agacée par le temps qu’ils avaient perdu à fouiller partout en vain haussa le ton et commença à menacer le tenancier, mais cela eut un effet opposé à celui escompté, l’homme se refermant comme une huitre.
Zaurak qui attendait en arrière se fit accoster par une des filles de l’établissement, et monta avec elle dans une chambre pour la faire parler. Il redescendit avec l’information que Gervelain perdait beaucoup d’argent au jeu, et Genki obtint un nom. Polia. La personne à qui Gervelain devait de l’argent.

Morrigan expliqua que Polia était une des figures de la pègre de Limnsa, et que s’y frotter demanderait de la préparation et de la prudence. Mais l’ex-pirate ajouta avec un sourire carnassier que cela leur vaudrait une prime de risque très élevée.
Les mercenaires se replièrent ensuite vers le Nest, pour faire leur rapport de mission et établir un plan d’action pour la suite des opérations.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: CHRONIQUES DE LA LAME le Sam 30 Juin - 12:15


Un soir au Nest, les membres de la lame se retrouvent pour discuter de leur chef.

Depuis plusieurs semaines, Kuuts se conduit étrangement. Il a commencé par abandonner sa grande épée et son armure pour des équipements plus légers, s’est mis à boire et à provoquer des inconnus dans les bars. Sa tendance à la rêverie s’est changée en ruminations sombres, puis en une indifférence qui va grandissant, donnant l’impression que toute émotion le quitte peu à peu. Il erre dans les rues de la ville tel un spectre, semblant chercher quelque chose.
Il a répondu froidement à ses compagnons qui s’en inquiétaient, s’éloignant d’eux. Et finalement il a disparu en ne laissant pour trace qu’un message posé sur le bureau de Morrigan.

" Je m'en vais, j'ai un dernier contrat à accomplir. Je vous lègue toutes mes économies, ainsi que ma propriété, je sais que vous en ferez bon usage. Force à vous. Kuuts."

Désemparés, les compagnons se demandent quoi faire, quand une jeune xaela exubérante fait son entrée dans le bar. La jeune fille aux couleurs violettes et au sourire aussi flamboyant que ses cheveux cherche « un grand xaela aux mèches bleues ».

Passée la première surprise les compagnons l’interrogent, mais l’impulsive et fantasque gamine élude leurs questions, non sans révéler que Kuuts serait rentré chez lui avec un danger de mort sur le dos, qu’elle le connait depuis longtemps et le cherche depuis 15 ans et qu’il est « leur chef ».
Se présentant comme la « petite copine » de Kuuts, elle plombe le moral de Genki qui se réfugie dans quelques verres d’alcool sous le regard étonné de ses amis.
Harcelant les mercenaires d’un flot de paroles pour qu’ils partent sans tarder pour les Steppes, la gamine embarque la troupe médusée mais à cours d’autres options.

Genki part grimée en xaela à écailles noires, révélant à ses compagnons un autre de ses talents : le déguisement. Elle prouvera par la suite que non seulement elle sait changer d’apparence, mais possède aussi une grande capacité à endosser un rôle de composition.


Le groupe arrive au Ralliement, zone d’échanges xaela.
Après les avoir invités à aller « poser des questions aux gentils xaela », la gamine se fond dans la foule et disparaît pendant que le groupe prend ses marques.
Genki va se promener entre les étals du Ralliement, laissant ses cornes trainer. Elle fait mine de s'intéresser à quelques articles, tout en posant quelques questions sur les dernières rumeurs. Morrigan va explorer le marché, bien plus intéressée par le contenu des étals, calculant déjà le bénéfice qu’elle pourrait tirer de la revente de ces produits à Uldah.
Arei suit, méfiant.
Ils attirent inévitablement l’attention des locaux, peu habitués à voir de nouvelles têtes, mais personne ne se montre hostile.
Arei continue son petit tour de marché, cherchant à retrouver la jeune Xaela, mais en vain.
Morrigan entame une négociation avec un vendeur de tapis, et Cyndrael fait provision de spiritueux locaux.

Au bout d'un moment, Genki cherche des tenues bleues dans la foule, Adarkhim ou Dortharl. Faisant mine de s'intéresser au prochain Nadaam, qui devrait pas tarder, elle demande si des guerriers ont commencé à faire parler d'eux.
Un Oronir s'approche de Genki, visiblement intrigué
- Hé toi ? Tu veux des infos sur le Nadaam hein ? [Il gonfle le torse]
[A l'oronir, invente au fur et à mesure son histoire, l'air de rien]
- Oui ! Je suis une Mol, j'ai eu un oracle. Je dois chercher un grand guerrier bleu. Le plus fort. Revenu d'ailleurs. Silencieux. Peu bavard. Une fine lame légère. Armure légère.
- Un grand guerrier bleu tu dis ?... Tu veux parler d'un Dotharl ?! Et qu'est-ce que tu as vu hein ? [Il s'énerve] Si c'est ce monstre aux mèches bleues dont tu parles, non, je ne l'ai pas vu.
- Oui ! Un Dotharl. Un monstre ? Carrément ? Pas vu, mais tu en as entendu parler ?
- Pff, crapule de Dotharls, une si jolie femme... Nan j'en ai pas entendu parler. T'as qu'à aller demander aux Dotharls eux même.
[Elle fait mine de réaliser]
- J'aurais dû commencer par là !
Genki fait un petit sourire de remerciement à l'Oronir, regardant les étoiles comme pour chercher son chemin, un signe ou un oracle, dans son rôle. Elle retournera ensuite chercher les autres.
Un autre Oronir s'approche de Genki
- Ma joliiie, tu cherches les Dotharls ?...
Genki reprend un petit air de Mol gentille et se tourne vers l'Oronir
- Oui ! J'ai eu un oracle ! Je dois trouver un guerrier bleu !
- Alors ... Tu vois la grosse structure là-bas ? [Il pointe du doigt le Trône de l'Aube] Tu trouveras plus de réponse là-bas !
Genki suit la direction du regard
- Ciel clair pour toi, l'ami ! [Utilisant éhontément un augure Xaela entendu on ne sait où] Les Mols y sont les bienvenus ?
- Bien entendu, vous avez gagné le Nadaam je vous rappelle.

Le groupe se retrouve, et décide de se rendre au Trône de l’Aube, les humains jouant le rôle de l’escorte de la Mol Genki. Ils doivent s’y rendre à dos de faucon, mais l’Oronir en charge des transports aériens prend de haut ces étrangers et leur impose une condition.
Ils doivent lui ramener deux peaux de mammouth des steppes.

Voilà donc nos amis partis chasser.
Morrigan sort son revolver, le rechargeant d'un geste en actionnant le mécanisme de levier de la crosse avec un soupir, préférant laisser les autres faire cette partie du boulot.
Cyndrael s'adresse à Arei avec un clin d'oeil
- A toi l'honneur, je te laisse ouvrir la marche !
Arei opine du chef, s'arrête un instant, observe l'animal... Puis au bout d'un instant prend appui, charge en direction du mammouth, puis bondit à environ un mètre de lui et lui écrase sa lame de tout son poids entre les défenses.
Le mammouth, habitué à l'agressivité des Xaela, a déjà senti la menace et charge violemment les brutes.
La lame entaille la trompe de l'animal mais ne le stoppe pas.
Arei fait plusieurs pas en arrière, s'écartant de sa trajectoire en attendant la réaction des autres.
Morrigan attend de voir si l'arc de Cyndrael créera une ouverture avant d'agir, serrant son flingue tout en tirant son sabre. Prête à bondir, elle n'attend que de savoir où frapper à la fois pour faire des dégâts mais aussi pour éviter...de se salir.
Cyndrael vise entre les deux yeux du mammouth et tire. Le mammouth se prend la flèche dans un oeil et s'écroule au sol, il se relève difficilement. Cyndrael rebande son arc.
Faisant deux pas vers la bête, Morrigan tend son flingue vers l'oeil déjà crevé et tire fourbement après avoir enfoncé le canon dans la plaie pour éviter les projections et réduire le cerveau en bouillie sans abimer la peau.
L'animal s'écroule une nouvelle fois au sol, sans vie.


Alors que le groupe se prépare à entreprendre le dépeçage de leur proie, un grand xaela surgi de nulle part bondit sur l’animal.
Ses cheveux sont méchés de rouge, et ses yeux sont injectés de sang. C'est Kuuts, aucun doute. Mais pas le Kuuts qu’ils connaissent. La seule émotion qu’il manifeste est une rage sans borne, assortie d’une violence aveugle.
- Qu'est-ce que vous faites ici ?
- Kuuts ! [Genki à la fois soulagée, heureuse et inquiète] Et toi?!
Morrigan prend un air outré. Pas vraiment feint cette fois
- Et il ose nous le demander l'animal!
Cyndrael répond tranquillement
- bah on te cherche pardi !
Kuuts fronce férocement les sourcils, serrant un peu plus son poing autour du manche de son arme.
- Dégagez d'ici, ou mourez.
Morrigan ironise
- Vous avez vu? je lui ai manqué.
Kuuts empoigne Morrigan
- Tu te moques de moi?
Genki se recroqueville un peu devant la violence, fronçant les sourcils, mais continue à essayer de le raisonner  
- Ta petite amie nous a payés pour te ramener pour que tu l'épouses!
Morrigan réagit immédiatement. Un bruit de rechargement se fait entendre et Kuuts sent un canon se poser sur la partie de son corps qui sert à faire de petites réincarnations dotharls
- Houla! J' t'ai pas connu aussi tactile par le passé mon beau bleu!
Vidé de toute émotion, Kuuts projette Morrigan vers les autres et tourne son regard vers Genki, qui reprend.
- Toute joyeuse, toute violette, ta copine !
Morrigan touche le sol dans une roulade, suivie d'un salto qui la remet sur pied en un instant. Elle plante un regard rageur sur Kuuts en serrant ses armes.
- N'empêche que c'est moi qu'il préfère prendre en main.  
Elle crache à terre, sa voix étant nettement moins enjouée que l'instant précédent malgré ses moqueries.
Kuuts regarde Genki
- Qu'est-ce que tu racontes ?

Arei se rapproche de Morrigan et chuchote
- C'est quoi son problème?
- J'sais pas, il bave pas, il parle...Pour moi il est pas encore au plus mauvais point.
Kuuts charge brusquement sur Arei, bien décidé à le tuer, tandis que Genki essaie de garder son attention  
- Ca te dit rien ? Une gamine, tout enthousiaste et violette qui te cherche depuis 15 ans, de ce qu'elle dit... Le reste, c'est de la connerie.
Des flammes semblent jaillir instantanément autour d'Arei, comme si elles le consumaient, son épée se teinte de rouge au moment où il tente de parer le coup.
Cyndrael encoche une flèche à son arc.
Morrigan contourne Kuuts pour éviter de gêner Cyndrael dans ses tirs, tout en cherchant comment rentabiliser les siens sans risquer de toucher Arei.
Le coup de Kuuts est paré et sa lame griffe le sol. Ses yeux s'écarquillent et il balance un coup de tête dans le torse d'Arei. Le hyur recule de quelques pas surpris, mais il en a connu d'autres. Son regard a complètement changé, il affiche une détermination sans faille.
- Si c'est un combat que tu veux pour te calmer...
Il resserre son emprise sur la garde de son arme et se met en position défensive.

Morrigan profite du  mouvement d'Arei pour pointer son arme dans les jambes du Xaela, avant de tirer une salve histoire de limiter ses mouvements.
Cyndrael prépare une flèche soporifique et vise la jambe de Kuuts.
Genki se recroqueville dans son coin... .
- Ca va pas ! C'est un ami ! Entre amis ! Bandes de brutes....
Arei tourne son regard un instant sur la Raen, les flammes autour de lui faiblissent un court instant avant qu'il ne reporte son attention vers le Xaela.
- Une gamine ... Enthousiaste ...  
Kuuts plante son arme dans le sol et hurle de rage
- Dégagez !
Il se prend la salve de tirs de plein fouet et se tourne vers Morrigan en chargeant rapidement, le poing enclenché en arrière pour lui décrocher la mâchoire. Elle tente immédiatement une roulade, pas vraiment tentée par l'idée de bloquer le coup d'un Kuuts furieux.
Cyndrael tire une première flèche qui ne semble avoir aucun effet, puis en tire une seconde.
- Elle disait que tu es son chef ! Qu'on te trouverait dans les steppes... Qu'un homme mourant revient à la source!
Kuuts esquive la flèche et rate de peu son attaque sur Morrigan
- Qu'est-ce que tu racontes ? TSEH. Tu m'énerves !
Il empoigne et décroche son arme du sol, et la lance vers Genki.
Genki crie en roulant sur le côté. L'épée découpe un cheveu de la Raen et percute le sol.
- Ca va pas bien ! C'est pas de ma faute si ta fiancée nous a embauché nous !

En voyant Kuuts attaquer la Raen sans défense, Arei charge Kuuts à son tour pour lui asséner un coup derrière la tête avec le pommeau de son arme pour essayer de l'assommer.
Morrigan exécute un enchainement d'acrobaties pour échapper au xaela furieux tout en mettant une distance de sécurité entre eux. Le bruit sinistre de son arme se rechargeant d'un geste brutal se fait entendre et la Hyurgoth marche vers Kuuts, l'air déterminé.
Kuuts rage de plus en plus et en voyant approcher Arei, il pare son coup avec son avant-bras et frappe violement son estomac. Arei encaisse le coup et recule à nouveau de plusieurs pas. Cette fois il a senti le coup, un sourire semble se dessiner sur son visage.
Morrigan tente un grand saut pour frapper violement le crâne de Kuuts du plat de la lame de son sabre tant qu'il se concentre sur Arei, espérant ne pas avoir à tirer à nouveau de son arme sur lui comme lors de leur première rencontre.
Genki n’abandonne pas et supplie
- Kuuts, s'passe quoi à la fin ?! Calme-toi et discute un peu…
Kuuts se prend le coup derrière la tête et se retourne en grimaçant.
- Tu vas...  
Il regarde Genki et court en sa direction pour reprendre son arme. Arei le laisse faire, avec le même étrange sourire. Cyndrael court vers Genki et la prend par le bras pour la dégager de la portée de Kuuts.
Apeurée, la petite Raen continue pourtant
- Je me tairai pas!... c'est tout ce que je peux faire...
Morrigan pointe son arme sur les jambes de Kuuts en le voyant se replier, pas très heureuse de devoir tirer sur lui à nouveau...Mais appuie sur la gâchette en profitant de cette opportunité. Le tir frôle la jambe de Kuuts.

Après un sifflement, un énorme Yol viens se poser derrière la scène.
Cyndrael se positionne entre Genki et Kuuts.
Genki regarde le Yol
- Non !! Kuuts ! Ne part pas... pas encore...
Kuuts grimpe sur sa monture
- Un conseil, si vous tenez à la vie, rentrez chez vous.
Arei soupire, presque déçu
- Tu t'en vas déjà?
- Tu t'imagines qu'il y a un endroit sur terre pour te permettre de fuir tes responsabilités mon grand?!
- Et puis quoi encore! Trou d'...uc... [Genki subitement se met en colère]
Kuuts n'émet aucune réaction, aucun sentiment ne se dégage de lui. Il part, sans dire un mot de plus.
- On va te faire bouffer ton Piaf !!!
- La bestiole, la prochaine fois on la crible de flèches et autre joyeusetés...
Morrigan crache à nouveau par terre, l'air furieux.
Genki serre les poings, aux bords des larmes, de colère et de frustration.
- Il va le bouffer et les mammouths avec …
Cyndrael regarde Kuuts partir, consternée.
Arei souffle, rengaine son arme. Les flammes qui semblaient le consumer s'effacent peu à peu et son visage impassible se radoucit. Puis il s’adresse aux autres.
- C'est la première fois qu'il vous fait ce coup-là?
- Humpf....Comme ça oui.
- Il était sérieux.
- Un peu trop, oui.
- Tu as eu de la chance, Genki...
- Il m'a pas visée... Il voulait juste me faire peur, sinon je serais plus là.
Arei secoue la tête
- J'espère...
Morrigan reprend son calme et enchaîne
- Il va clairement falloir découvrir ce qu'il est venu faire ici. On dirait que Kuuts n'est plus l'objectif pour le moment. A moins d'avoir envie de le récupérer plus mort que vif.
Arei Tharn tourne la tête on pourrait le sentir presque déçu que le combat ait été abrégé
Genki poursuit
- Oui, et l'autre violette a l'air de l'agacer.
- Faudrait la retrouver, elle est bizarre...
- J'ai un peu mythonné pour le faire réagir, mais ouais, c'est louche tout ça.
- Oui, surtout la façon dont elle nous a plantés après nous avoir tannés pour la suivre.
- Allez, ça va aller...
Morrigan tente de réconforter les autres, mais n’a pas l’air convaincue elle-même de ce qu’elle dit. Elle regarde son arme à feu avec une moue déçue
- Faut du renfort, des renseignements et surtout...De l'armement... J'avoue que la disparition de notre "amie" me pose problème. C’est aussi louche que son arrivée au bar...
- Ouaip, faudrait la cuisiner un peu.

Et c’est ainsi que les compagnons rentrent au Nest, heureusement sans plus de mal que quelques contusions, mais avec leur moral sérieusement écorné.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: CHRONIQUES DE LA LAME le Lun 16 Juil - 23:24

Le groupe repart pour les Steppes après quelques préparatifs.
Sont présents Morrigan, Genki, Cyndrael et comme Arei avait dû s’absenter, Morrigan a recruté sa sœur Gretchen et son employée Lunarii pour l’épauler.


De retour depuis peu, Gretchen semble avoir des problèmes d’amnésie et ne reconnait pas Genki. Cela ne l’empêche pas cependant d’avoir conservé ses talents de combat.
Sur place, ils sont rejoints par l’exubérante xaela violette, surgie de nulle part et toujours aussi insupportable. Genki tente de lui faire du charme et obtient ainsi son nom, Tahniah.
La jeune fille les engage immédiatement à repartir à la recherche de « son chef », et entreprend de les guider vers le campement Dotharl.

Sur le chemin, un jeune xaela aux cheveux de feu surgit du dessus d’un gros rocher, prenant une posture héroïque, avant de les provoquer. Bondissant du rocher dans un mouvement spectaculaire, le garçon brandit une petite hache et lance un défi, aussitôt relevé par Gretchen.
Tandis qu’il parade et charge, Gretchen lui fauche les jambes d’un coup de sabre habile, et le gamin s’étale au sol, assommé. Tahniah explose de rire, bientôt imitée par le groupe malgré une certaine déception des deux soeurs devant un duel aussi vite abrégé.


Le jeune homme présenté comme Saams accepte ensuite de les conduire au camp, et sympathise avec une Genki toujours aussi diplomate, pendant que les autres gardent difficilement leur sérieux devant ce gamin qui se prend pour un héros. Il finit par porter une Genki épuisée, et les quitte en vue du camp.
Genki reprend alors son rôle d’oracle Mol pour obtenir l’autorisation de rentrer dans le camp.
Quand ils révèlent la raison de leur venue, le garde leur dit que Kuuts n’est pas là, et le traite d’assassin.
Alors intervient un vieux xaela qui renvoie le garde et engage la conversation avec Genki. Il porte une grande lance, et malgré son âge, il est bien bâti.
Morrigan observe la scène sans s' en mêler, restant à bonne distance, observant le village plus que le vieil homme.

- Bonsoir, c'est vous qui cherchez Kuuts ?
-  Oui. Nos diverses pistes semblent finalement mener ici.
[Il pose sa main sur sa bouche]
-Un problème ?
-Quand est-ce que vous l'avez vu pour la dernière fois ?
-Il y a deux jours, aux abords du trône de l'aube.
Il regarde de drotie à gauche et entame la marche.
-Venez avec moi. Je me nomme Vyn'ke.
-Genki, enchantée.
-Kuuts est mon fils, pourquoi le cherchez-vous?
-Oh... Il est un des nôtres, en quelque sorte. On a fini par se mettre à sa recherche.
Vyn’ke sourit en coin et baisse un peu le regard.
-Celui là ... Il est comment ? Toujours avec des mèches bleues ? Et ses cornes ? Est-ce qu'il est toujours aussi rêveur ?
Genki sourit doucement
-Toujours.
-Je veux juste savoir comment il a évolué. Il ne changera pas.  Donc si vous êtes ici, c'est qu'il n'est pas loin...
Genki lui décrit le xaela, un peu trop détaillé pour être anodin.
-Comment est son arme ?
-Hum... bleue la majeure partie du temps... rouge quand il s'en sert.
-Je vois ! Alors il est possible de le retrouver !
Son arme est faite d'une pierre lumineuse bleue, dans les grottes en face *Pointe du doigt* Si vous arrivez à en avoir une, elle vous mènera jusqu'à lui. Jusqu'à présent, il était trop loin, mais s'il est revenu dans les steppes...
-Une pierre bleue?
-Oui, il y a des cristaux bleus par là bas, enfin, s'il en reste. C'est le seul moyen de le suivre à la trace.
-Je vois...
-Retrouvez le, et ne le laissez pas vous tuer.

Il s’éloigne, laissant le groupe perplexe.
Morrigan Scathach : C'est...Tout? Il ne veut pas le revoir son fils? Il ne veut pas mettre la main à la pâte?
Genki : S'il est un assassin, il doit pas avoir le droit de revenir, surtout.
Lunarii : Il reste une honte pour les siens. Je suppose. Il nous aide car c'est son fils. ça doit le bouffer de l'intérieurrr.
Genki : Il a pris de ses nouvelles et c'est sa façon d'aider.
Gretchen : Il avait l'air inquiet malgré tout à sa manière

Arrivé à la grotte, le groupe découvre qu’elle est habitée par des géants. Après plusieurs propositions de plans plus ou moins foireux, Lunarii propose de les distraire en provoquant un combat entre eux et des tigres qui rôdent alentour.
La miquote utilise la magie de feu pour affoler un des tigres qui fonce sur les géants et Genki profite de la pagaille pour se faufiler dans la grotte.
Morrigan la suit, et la rejoint devant des cristaux de grande taille. Dépourvue d’outils pour les briser, elle tire à bout portant dessus, et les deux repartent avec les poches remplies d’éclats, juste quand les géants commencent à se lasser des tigres et Lunarri arrive à court d’éther.
Morrigan se précipite vers la miquote pour s’assurer qu’elle va bien, puis dissimule son inquiétude sous son habituelle désinvolture, tandis que Genki et Gret testent les cristaux. En les tournant vers le soleil il en sort un fin rayon de lumière, et elles ressentent une sensation indéfinissable mais perturbante.
Suivant cette boussole d’un genre particulier, le groupe se retrouve face à face avec le duo Tahniah et Saams. Mais cette fois ils semblent déterminés à se battre.
« Si vous voulez sauver notre chef, alors vous devez être capables de nous abattre, à nos pleines capacités. »

Gretchen sourit et dégaine son sabre, puis elle se jette sur Saams, saute et assène un coup vertical visant son épaule.
Morrigan tire son épée, nettement différente de son habituel sabre, faite d'un damas aussi élégant que résistant, son rapace resserrant l'étreinte de ses serres sur l' armure de cuir mhigoise de sa maitresse, dressant légèrement les ailes en jetant un regard furieux aux ennemis.
Saams charge sans hésiter, la hache prête à fendre ses adversaires, tandis que Tahniah commence à incanter un sort de feu.
Cyndrael tire une flèche en direction de Tahniah.
Morrigan se jette sur Tahniah, la contournant par la droite pour laisser le champ libre à Cyndra tandis que son rapace contourne vers la gauche avant de  passer au ras des cornes de la xaela en poussant un hurlement strident.
Malgré la chaleur du désert, l’ incantation de Lunarii fait sortir de la buée de sa bouche, un vent frais semblant parcourir ses mains et remonter le long de ses bras. Ses yeux améthystes se bloquent dans ceux de Tahnia, puisant dans l'ombral de la glace pour s'opposer à son astral flamboyant.
Saams se prend le coup dans l'épaule mais ne perd pas son élan et percute Gret avec l'autre épaule. Tahniah arrête son incantation et esquive la flèche,  les hurlements l'immobilisent quelques secondes, dont Morrigan profite pour se jeter sur elle, se préparant à lui tordre le bras tout en glissant sa lame sous sa gorge.
Lunarii ferme le poing, tissant dans l'ether un stalactite de glace au dessus de Tahnia, avant de le faire exploser en une myriade d'éclats chatoyants derrière elle.
Cyndrael décoche une autre flèche et tire sur Saams.
Gretchen a le souffle coupé sous la charge de Saams et essaye de se dégager en lui mettant un coup de genou dans le ventre.

Un bruit d'épée qui se plante dans le sol se fait entendre. Kuuts apparait au dessus de Tahniah et se met en boule au-dessus d'elle pour la protéger des éclats. Il dégage violement Morrigan d'un coup de pied. Ses yeux et ses cheveux sont toujours d'un rouge vif.
Un deuxième Kuuts apparait devant Saams avec le même bruit d'épée. Il se prend la flèche dans le bras et se met en garde face à Cyndrael.

Abasourdies, les combattantes réagissent cependant immédiatement face à cette nouvelle menace. Morrigan roule sur le côté en grondant de rage. Resserrant la prise sur son sabre, Gretchen tente un coup d’estoc sur ce nouvel ennemi, tandis que Lunarii prépare un autre sort.
Kuuts reste droit et fier, attendant l’assaut de Gret qu’il pare de l’avant bras avant de lui coller un coup de tête dans la poitrine. Elle tombe sur le sol manquant de lâcher son arme et se redresse péniblement en cherchant une faille face à ce redoutable adversaire.

Les deux Kuuts sifflent et deux yols viennent se poser derrière eux.
« Repars pas encore... » Genki tremblote dans son coin, apeurée et triste, aux bords des larmes.
« Je vais te trancher les membres s'il le faut mais tu ne t' en tireras pas comme ça! »
Complètement enragée en voyant sa soeur se faire éjecter comme un fétu de paille, Morrigan se jette sur le Kuuts le plus proche, tirant de son revolver vers lui, vers une jambe avant de frapper de l'épée vers le torse.
Kuuts se prend la balle dans l'épaule et se fait entailler le torse, il se redresse, droit comme un i et empoigne Tahniah pour la jeter sur le Yol.
Lunarii tend la main vers l’animal, son sort gelant l’aile de la créature pour l’empêcher de s’envoler. Le yol hurle et gigotte quand son aile commence à geler. Cyndrael ajuste sa flèche sur son arc et essaye de viser avec un précision d'aigle, elle tire et le yol s’écroule abattu d’une flèche dans le cou.

Gretchen se lance sur le Xaela en face d’elle et feinte en faisant un coup d'estoc pour au dernier moment se décaler sur la gauche et lui assener un coup au niveau des côtes. Le coup porte et Kuuts pose un genou au sol. Aussitôt, Saams empoigne sa hache et saute sur Gret. Kuuts saisit son bras au dernier moment et l’envoie voltiger plus loin dans la grotte, loin du sabre de Gretchen qui attendait sa charge. Tahniah fuit alors pour le rejoindre.

Gretchen se remet sur pied pour le prochain assaut. Les deux Kuuts se regardent puis sautent rapidement sur le dos du yol survivant en le libérant de ses entraves. L’animal parvient à esquiver les coups et les flèches du groupe et disparait dans le ciel.

Lunarii reprend son souffle, avec une longue, très longue respiration
- C'était comme voir un père protéger ses petits....
Gretchen hurle : Tu n'es qu'un lâche
Morrigan hors d'elle aboie les ordres en désignant la caverne de son épée
- Bon sang! Allons chercher les deux gamins! S'il faut jouer le rôle des monstres et pourchasser les enfants pour l'obliger à nous affronter, qu'il en soit ainsi!
Cyndrael et Gretchen acquiescent, mais pas Lunarii.
- Je refuse. Tu feras ca sans moi.
- Luna, ne commence pas a jouer les rebelles! Tu es içi pour travai...
Il n'y a aucun trace de Saams, ni de Tahniah, ils se sont littéralement volatilisés
Genki sanglote.
Gretchen s'agenouille près de Genki
- ça va aller ?
Lunarii lui répond
- Elle semble pas en mener large.
Gretchen sort un mouchoir et le tend à Genki
- Je ne sais pas comment j'aurais réagi avec toi par le passé mais...  il a l'air important pour toi, je ne sais pas qui c'est mais on te le ramènera, promis.
Genki renifle et opine en se mordant la lèvre puis se relève lentement, sa peine est visible, elle s'essuie rapidement les yeux d'un revers de manche
- Oui..
Genki prend le mouchoir et se mouche dedans
- Merci...
-Sale Xaela traitre !
Morrigan donne un coup de pied dans une petite pierre, l'envoyant s' écraser un peu plus loin. Elle reste dans la caverne, profitant de la pénombre pour rappeler son rapace et l'apaiser de quelques caresses.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: CHRONIQUES DE LA LAME le Mer 18 Juil - 18:53

Quelques jours plus tard au Nest…
Morrigan est plongée dans la paperasse. On peut le savoir même sans rentrer dans son bureau à cause des grognements et du bruit de bouteille et de verre un peu trop régulier.
Lunarii sommeille dans son coin, parfois, un léger ronflement se fait entendre, les ''r'' bien rallongés.
Genki raconte à Arei leur dernière expédition, et la découverte d’un duo de Kuuts, quand Morrigan surgit en hurlant « j’ai soif ! ». Tandis que le barman lui prépare son mélange favori pour tenter d’apaiser sa mauvaise humeur récurrente, Cyndrael rejoint le petit groupe.

C’est alors qu’un jeune xaela pâle aux cheveux bleus entre dans le bar. Calme et peu bavard, il sert involontairement de défouloir à la tension accumulée, chacun ironisant sur « un autre ami de Kuuts » et sur le fait que le bar va bientôt devoir être renommé « chez Kuuts » si le défilé de ceux qui le cherchent continue.
Quand les noms de Tahniah et Saams sont cités, son visage s’éclaire, et il interrompt finalement l’hilarité générale en demandant fermement si on peut oui ou non l’aider à retrouver Kuuts, puis en concluant « j’irai chercher les cristaux moi-même ».

Redevenant sérieux face à cet inconnu qui paraît plus posé et sérieux que les précédents, le groupe l’arrête alors qu’il tournait les talons, et Genki lui montre le cristal bleu qu’elle porte en pendentif.
Le jeune homme confirme que le cristal est trop petit pour avoir des effets néfastes, mais qu’il pourrait permettre de localiser Kuuts. Il affirme savoir en gros où il se trouve, et compte sur le cristal pour une localisation fine une fois sur place. L’endroit s’appelle Forêt de Rougebois.

Sur place, cependant, le cristal ne donne pas de signal.
Le xaela, qui s’est présenté comme Saiven, précise qu’il faut trouver le lac de cristal dans la forêt, mais que la zone est dangereuse.
Le groupe prépare ses armes et suit son guide improvisé.
Au bout d’un moment, Saiven semble perdu, puis brusquement indique une direction et part en courant, les plantant sur place. Au loin, la vision de chat de Lunarii distingue une faible lueur, et le groupe avance dans la forêt. Il fait de plus en plus sombre mais la lueur s'intensifie. Un silence total s’est fait dans la forêt, mais ils entendent des voix qui leur donnent mal à la tête, les étourdissant. Puis le phénomène cesse et ils reprennent leurs esprits juste à temps pour voir deux tigres à dent de sabre les charger.

Arei s'avance de quelques pas, les flammes de la dernière fois apparaissent à nouveau autour de lui, il dégaine son arme et se met en première ligne
Genki écarquille les yeux et se cherche une planque, tandis que Lunarii s’abrite derrière Arei.
Très agressifs, les fauves chargent sans attendre sur Arei, qui pointe son épée droit devant lui, laissant le premier tigre s'empaler dessus en bondissant.
Le premier tigre tourne sur lui-même mais se fait ouvrir le flanc et termine au sol. En revanche, le deuxième ouvre grand la gueule pour croquer le bras gauche du combattant.
Cyndrael encoche une flèche à son arc et vise entre les deux yeux du second fauve.
Lunarii recule... histoire d’assurer qu'aucune vilaine bête ne les prenne à revers.
Morrigan sort son revolver et le pointe sur le tigre, essayant de lui briser la gueule d 'une balle avant que ça ne se referme sur Arei.
Genki est planquée derrière un immense arbre, n'osant même pas passer la tête pour regarder.
Lunarii Cyress la rassure
- les brrrutes gèrent, ne t'en fais pas.
Genki Naima opine, apeurée
- C'est plus... la violence qui me fait peur...
Les deux tigres sont blessés et tournent autours de leurs proies, puis un autre bondit du rocher plus haut pour attaquer Genki. Elle hurle et essaie de fuir, mais paniquée, elle trébuche...
Cyndrael décoche rapidement une flèche sur le tigre qui attaque Genki.
Lunarii Cyress commence à puiser dans l'ombral, essayant de lever un mur entres elles et le tigre. Mais aurait-elle le temps?
Le fauve s'écrase lourdement à quelques centimètres de Genki, une flèche dans le crâne.
Cyndrael Loinvoyant va vérifier l'état de la peau du tigre, puis s'adresse à Morrigan avec un clin d'œil
- même pas abimé !
Arei Tharn charge l'un des deux tigres blessés, infusant son arme d'éther pour renforcer le coup. Le tigre mord alors l'arme d'Arei, mais ne parviens pas à stopper l'attaque qui lui découpe les deux joues.
Morrigan pointe son revolver vers le second tigre, mais avant qu’elle ait pu tirer, les deux fauves s’arrêtent net, regardent en l’air et fuient.

La lumière au loin s’intensifie un peu, et les compagnons se regardent, incrédules et inquiets. Morrigan pose alors la question de savoir s’ils doivent continuer face à des phénomènes à l’évidence anormaux.
Genki affirme immédiatement sa détermination, suivie par Arei, puis Lunarii. Morrigan suit en râlant. Devant eux une étendue de cristaux lumineux apparaît. Au fur et à mesure qu’ils en approchent ils se sentent apaisés, vidés de tous leurs mauvais souvenirs.
Lunarri touche un cristal, et passe en mode passif total, répétant « tout va bien, rien ne peut nous arriver ici… »

Ils aperçoivent Kuuts plus loi, et Genki court vers lui, puis l’appelle.
Il répond calmement
- vous êtes venus
- bien sûr (sourire triste de Genki)
Arei avance, méfiant, mais sans tirer son arme.
Kuuts fronce les sourcils, recule, dégaine son arme et la plante dans le sol.
Arei dégaine immédiatement et se place en première ligne. Morrigan marmonne « ça recommence… » et tire son sabre en visant Kuuts de son revolver, tâchant de rester calme tant que le combat n’a pas commencé.

L’image de Kuuts se trouble, se dédouble, et le second Kuuts apparâit près de lui, et avance, sûr de lui et avec un sourire rassurant.
Lunarii fixe l'épée derrière Kuuts. Ses lèvres remuent, le vent auprès de l'occultiste plus frais. La main droite d'Arei serre fermement la garde de son arme, son poing gauche se serre. Genki observe, méfiante, l'un puis l'autre
- Vous ne devez pas comprendre grand chose, n'est-ce pas ?
- Rien du tout en fait.
- Je ne m'attendais pas à tant de mystère venant de toi Kuuts.
Morrigan lève le canon de son arme, attendant la suite en l'observant du coin de l 'oeil
Arei enchaîne
- Non je ne comprends rien. A vrai dire je suis un peu frustré que tu sois parti si vite la dernière fois.
- Je suis le vrai Kuuts, sa personnalité, ses émotions et son passé qui émanent de son arme.
Genki arque un sourcil et regarde l'autre Kuuts
- Le vrai ? Et le faux alors ?
- Il n'y a pas vraiment de faux, je suis, nous somme Kuuts, moi je suis une illusion qui représente ce que le cristal a retiré au "vrai" Kuuts
Morrigan analyse
- Est-ce que ça veut dire que le Kuuts qu'on connait a toujours été à moitié "dévoré" par son arme? En gros, on a jamais connu qu'une moitié de Kuuts, plongé dans ses pensées pour essayer de retrouver ce que l'épée lui prenait?
Arei interroge
- Et du coup c'est lequel des deux qui nous est tombé dessus aux Steppes l'autre fois?
Genki baisse les yeux tristement en opinant Je vois...
- Tout juste (à Morrigan), et celui qui vous a attaqué aux Steppes, c'était moi, enfin nous. J'ai toujours été là.
Genki peinée, baisse un peu plus le regard, fermant presque les yeux.
Morrigan imperturbable
- J'en déduis que nous allons enfin savoir pourquoi tu nous as attaqués?
- Je vous ai attaqués parce que je deviens incontrôlable. Ou plutôt, contrôlable. (il fronce les sourcils)
Genki Naima se ressaisit
- Comment ça ?
Arei ramasse son arme pour la rengainer et détend son poing, ne détectant pas d'agressivité immédiate. Mais il reste sur ses gardes.
- Et bien..
Il se stoppe net et se tient la tête en hurlant de douleur.
Genki plisse le front, avançant une main tendue
Arei demande
- On peut faire quelque chose pour vous aider?
Morrigan bafouille
- Je...parie qu' il vaut mieux se tenir pret!
Elle reprend son arme en main, fixant Kuuts en attendant de voir s 'il va à nouveau leur sauter à la gorge.
Le deuxième Kuuts disparaît et celui restant commence à voir ses cheveux changer de couleur, ils deviennent rouges. Il décroche son arme du sol et les fixe longuement.
Lunarii fronce les sourcils, sa voix plus claire, plus nette. Du frimas commence à se former sur l'épée de Kuuts. Arei se tient prêt, mais ne portera pas le premier coup.


Un cri se fait entendre : « Hé vous là ! »
Tahniah, Saams et Saiven bondissent devant eux, comme s'ils venaient de nulle part. En cœur ils hurlent : « EN GARDE ! »
Les trois jeunes héros arborent un large sourire et dégainent leurs armes, une hache pour Saams, une fine lame pour Saiven et un marteau pour Tahniah.

Lunariii solidifie sa glace pour qu'il ne puisse pas s'en servir de sa kuutscalibur, sa voix plus forte, plus ferme, la main vers Kuuts. Elle ne se cache plus, concentrée sur son sort.
Morrigan regarde les nouveaux venus en grognant de dédain.
- Le prochain Xaela qui pousse la porte de mon bar, je le refroidis avant même qu' il ait ouvert la bouche!
Elle pointe son arme sur Saiven.
Arei soupire
- tant pis pour le tête à tête
Il resserre la garde de son arme et se tient prêt à contrer.
Cyndrael Loinvoyant encoche une flèche, prête à tirer.
Genki Naima recule, son pied dérape un peu sur le bord et elle réalise qu'elle est juste au bord du gouffre, elle recule plus prudemment.
Le trio charge.
Cyndrael tire sa flèche sur Saams.
Arei Tharn contrera la fille au marteau qui charge droit sur lui, avançant à son tour, continuant de la repousser avec son arme tentant de la faire chuter.
Morrigan Scathach se place entre Saiven et Luna, déchargeant son arme vers lui de manière à au moins interrompre son placement avant de frapper de son sabre, prête à jouer les fines lames avec le présomptueux jeune homme qui les a entrainés jusqu'ici.
Lunarii ferme le poing, luttant pour empêcher Kuuts de manier sa lame, luttant contre la musculature prodigieuse de l'au'ra, l'air se chargeant de flocons, fondant vite une fois qu'ils touchent sol.
Le regard de Kuuts se gorge petit à petit de sang, mais il ne bouge pas.
Genki n'osant regarder, cachée derrière un cristal, supplie
- Kuuts ? Pourquoi ? Est-ce un test ?

Tahniah garde son marteau fermement devant elle, tentant de lutter pour ne pas reculer, elle glisse sur quelques mètres, puis s'arrête et incante un sort. Saams se prend la flèche dans l'épaule mais ne freine pas sa charge contre Cyndrael et tente de lui trancher les jambes. Saiven quand à lui, lâche son arme pour stopper habilement l'attaque de Morrigan en bloquant son arme dans ses paumes de mains, il tourne l'épée pour la désarmer.
Arei Tharn profitant de l'incantation portera un coup latéral, en visant précisément la tête de la jeune xaela. Mais dans un dernier élan de bonne volonté avant de faire couler le sang, il fera pivoter son arme au dernier instant avant l'impact, pour la frapper du plat de la lame.
Cyndrael effectue un saut en salto arrière afin d'esquiver l'autre taré qui veut lui trancher les jambes.
Lunarii maintient son sort, infusant l’ether dans la glace rampante, graduellement, doucement, la gangue devenant à la fois fourreau et plaque. Une perle de sueur glisse le long de sa tempe, elle se tient les mains jointes, semblables à un mouvement de prière.
Morrigan Scathach regarde l' Ao'ra réussir à déjouer sa feinte en fronçant les sourcils. Constatant la situation elle se rapproche de lui, faisant tourner l' arme entre ses mains sans contraindre la prise du xaela sur sa lame tout en venant le désequilibrer d'un mouvement empruntant autant aux arts martiaux hingashiens qu' à ses talents de danseuse, adaptant ses mouvements à ceux de son "partenaire".

Tahniah se prend le coup de plein fouet et tombe au sol, son marteau tombe et tournoie sur quelques centimètre, elle plisse les yeux, souffrante.
La hache de Saams accroche alors les chaussures de Cyndrael qui chute violemment en arrière, le Xaela tire son arme et la brandit au-dessus de lui pour essayer de la trancher en deux.
Saiven perd l'équilibre et lâche son arme avant de poser un genou au sol, il y pose aussi ses deux mains et gêle les jambes de Morrigan pour l'entraver.
Kuuts ne bouge toujours pas, plissant de plus en plus les yeux, sentant une envie de sang

Arei Tharn avance d'un pas et met un coup de pied dans le marteau pour le faire chuter dans le vide, puis menacera la jeune xaela avant de reporter son regard sur Kuuts, toujours sur ses gardes.
- Si tu bouges un orteil tu rejoins ton marteau.
Lunarii  se campe sur ses pieds, sur sa position. Une vive lueur bleutée s'échappe de ses doigts entremêlés. La glace envahi l'espace vital de Kuuts, lui préparant une surprise si il bouge, posant de façon tacite une question vieille comme le monde : sait-il patiner?
Morrigan Scathach crache à terre après y avoir fait tomber le xaela, faisant un pas pour enchainer avant de se rendre compte que son pied est fixé au sol par une couche de glace. Avec un grondement méprisant elle attend la suite, profitant de ce nouvel appuis plutôt ferme pour se préparer à contrer le prochain assaut de l' ennemi, concentrant ses forces dans tout son corps mais ne faisant aucun geste brusque tant qu' elle ne voit pas où veut en venir Saiven.
Genki insiste depuis sa cachette
- Est- ce nécessaire ? Pour... te rendre contrôlable-incontrôlable !
Le regard de Kuuts se pose sur Genki, mais il n'émet toujours pas de réaction.
Elle continue, essayant tout ce qui lui passe par la tête
- Est-ce toi qui les dirige ? Pour nous combattre ? Est-ce que ce sont des parts de toi? Des souvenirs ? Des amis ?
Saiven prend alors son élan pour donner un féroce coup de poing à Morrigan, Tahniah, en sanglot, ne bouge pas et Saams abat sa hache sur Cyndrael comme un tonnerre.

Mais Kuuts, qui se libère de l'entrave de Lunarii, empoigne son arme avec ses deux mains et tranche les trois Xaelas en un coup.
Il hurle de rage et crispe tous ses muscles, déterminé à tuer tout ce qui bouge.

Lunarii recule d'un coup, son lien coupé brusquement, déséquilibrée. Elle recule d'un pas. De deux pas, se rapprochant de Genki, reprenant son souffle, son mana bien entamé.
Le même sourire que l'autre fois se dessine sur le visage d'Arei, cette fois il veut le tester. Il charge Kuuts, et porte un grand coup vertical.
Morrigan se préparait à recevoir l' assaut de Saiven quand tout à coup les trois se font violemment faucher par le Kuuts enragé
- Mais...Que...
D'un coup de la crosse de son revolver elle brise la glace qui l'entrave, avant de faire une roulade qui lui permet de reculer tout en ramassant son sabre qui trainait toujours au sol.
Les jeunes héros sont cloués au sol, se tordant de douleur.
Lunarii fait sauter le bouchon d'une de ses potions orangées, avant d'en boire le contenu.
Cyndrael regarde les trois comparses de Kuuts à terre, et a du mal à comprendre ce qu'il se passe vraiment.

Kuuts pare le coup d'Arei et le fixe droit dans les yeux.
- Tu veux être le prochain ?!
Les flammes qui semblent consumer Arei s'intensifient
- Je veux terminer ce combat, j'espère que tu ne t'enfuiras pas encore dans cinq minutes.
A ces mots il recule d'un pas et porte un nouveau coup horizontal, son arme luisant de rouge.
Morrigan fait signe à Cyndrael
- Vite, tire!
Tout en râlant elle se remet en position, se préparant à intervenir en priant pour qu' Arei parvienne à le retenir le temps que le groupe se reprenne.
Lunarii chuchote à Genki
- Hey, Genki. Si on détruit son épée, il se passe quoi?
- J'en sais rien... Je suis pas mage ni forgeronne... ni alchimiste.
Kuuts fronce les sourcils, il pare une nouvelle fois le coup d'Arei avec son arme, mais perd légèrement l'équilibre avec la force du coup. Il entend alors l'arc de Cyndra se détendre et parvient tout juste à sauver sa tête en se prenant la flèche dans le bras.
- Mais c'est Kuuts hein ?! (Genki crie sur les autres)
Lunarii reporte son attention sur Kuuts, avec un sourire qui n'inaugure rien de bon. Elle fait aller ses doigts, pareille à une pianiste avant de jouer. Elle prend une grande respiration. La mélopée dédiée à Thal se fait entendre, rassemblant à nouveau le pouvoir de la glace, mais centré sur l'épée elle-même.
Profitant du déséquilibre Arei portera un coup de pied frontal du niveau du thorax du xaela pour essayer de lui faire perdre l'équilibre.


- [Inconnu] N'est-il pas splendide ?...

Morrigan pour sa part attend une ouverture et...pendant que tous sont occupés par le combat et Kuuts elle entend une voix inconnue. Elle se tourne dans la direction d' où elle semble provenir.
Genki cherche l'origine de la voix.
Cyndrael tire une nouvelle flèche, cette fois ci en direction du genou de Kuuts.
Kuuts se prend la flèche dans la cuisse, il se prend aussi le coup de poing d'Arei mais l'empoigne pour le repousser vers les autres.
- [Inconnu] Alors vous aussi, vous êtes capables de tuer des gens que vous appréciez ?
C'est fort, très fort intéressant...

Genki crie : Non !
La voix de Lunarii monte crescendo, sa main conjurant la glace vers les cieux, pulsant de glace ombrale. Elle se tait, une brève seconde, avant de fermer le poing. La glace devient feu, se propageant dans l'épée de Kuuts, cherchant à produire un choc thermique au sein même de l'arme, alors qu'elle abaisse violement sa main, comme si elle cherchait à la lui arracher, à distance.
Arei recule de plusieurs pas, manquant de chuter, grisé par la force de son adversaire. Il répond dans le vide.
- Qui a parlé de le tuer, il peut largement encaisser les coups que je lui porte!
L'épée de Kuuts ne subit aucun dégât et reste entre ses mains.
Cyndrael ajoute
- exactement, maitriser quelqu'un ne veut pas dire le tuer
Morrigan peste
- Bon sang...On y comprend rien...
Elle regarde Kuuts, puis autour d' elle...Mais impossible de distinguer l' origine de cette voix.
- On y arriveras pas en continuant après Kuuts!
Elle se place entre le xaela et les trois jeunes qui sont toujours au sol
- Faites le fuir! Il faut qu'il parte! Il ne le faisait pas pour rien les premieres fois!




Un Xaela aux cheveux verts apparait alors devant Kuuts, qui s'endort profondément, toujours debout.
Morrigan joint le geste a la parole, dégainant son revolver pour tirer  une cartouche au pied de Kuuts, afin de le pousser à tomber du rocher. Et n'aurait pas imaginé l'apparition d 'un nouveau Xaela mais tant pis, le coup est parti! La balle ricoche et disparait dans le lac.
Arei porte son attention sur le xaela qui vient d'apparaître
- C'est quoi votre petit manège au juste?
Genki marmonne
- Encore un... J'y comprends rien... Laissez le tranquille !
Morrigan fixe le nouveau venu avec un intéret tout particulier
-  Mais vous allez nous éclairer, n'est-ce pas
- Ce sont des explications que vous voulez, n'est-ce pas ?...
Arei Tharn s'avance vers le xaela apparu, lentement, soin poing luisant de rouge, sans s'arrêter, comme s'attendant à le traverser.
Genki réplique
- Des explications et Kuuts !
- Et rapidement si possible.
Arei avance son poing pour tenter d'empoigner le xaela, qui lui répond en tendant sa paume devant lui
- Ne jouez pas à ce jeu là avec moi.  
Genki ose s'aventurer hors de sa cachette et s'approche prudemment.
- Et pourquoi pas? C'est contre les règles de *votre* petit jeu?
- Très bien... Alors tant pis, je disparais.
Arei soupire et stoppe son bras.
- Bien bien, tu n'es pas si bête que tu en as l'air.
Morrigan baisse son revolver
- Il n'a pas tort, on commencerait presque à se lasser de ces petites énigmes. Soyons positifs, celui-la ne nous demande pas de retrouver Kuuts, première évolution.
- Je ne fais pas de mal à Kuuts.
- Non, mais à force de me faire traiter d'idiot et de psychopathe ça pourrait bien changer. Donc les explications?

- Kuuts est un Dotharl vous le savez.

Genki marmonne
- Oui mais nous oui, à cause de toi... *plus haut* Oui.
- Mais sa mère était Qerel, et cette tribu porte une malédiction, celle de la bête intérieure.
Genki plisse les yeux
- N'est-il pas ravissant, avec ces cheveux rouges ?
Il empoigne doucement les cheveux de Kuuts.
- Laisse le tranquille !
- Ferme la.
- Non !
- Tseh, je continue. Je suis venu en aide à ce Kuuts.
Genki grimace
- Et comment ?
- Il a décimé sa propre tribu, les pseudos "Braves". (Il pointe les trois xaelas au sol) Tout ça à cause de cette bête intérieure, qui surgit à chaque excès de colère... Pauvre homme... C'est un être sensible vous savez, comme moi.
Morrigan regarde les trois jeune Xaela
- Ce sont donc bien des illusions? Des souvenirs? Des morts alors?
Elle relève la tête vers son interlocuteur
- En quoi as tu "aidé" Kuuts?
- Il est venu à moi. M'implorant de l'aider. Alors oui, je l'ai fait.
Morrigan hausse un sourcil
- Et quel était le prix?
Le xaela vert poursuit sans répondre à Morrigan
- La seule façon d'inhiber sa bête intérieure, c'est de diminuer, voire supprimer, les sentiments qui la déclenchent, logique ? Regardez tous ces cristaux autour de vous.
Il écarte les bras et sourit
Morrigan regarde le xaela en fronçant les sourcils
- Tu lui as donné l'épée. Tu lui as mis un collier, une laisse et même la muselière qui va avec.  
Le xaela sort un morceau de cristal de sa poche
- Voici le cristal du souvenir, il absorbe vos sentiments et apaise vos douloureuses scènes du passé. Grâce à un rituel, il est possible de lier son âme à un cristal, comme celui de son épée. Même si Kuuts venait à être séparé de son arme, l'absorption serait toujours effective.
Vraiment ... Je suis trop généreux moi...
*Mime des larmes*
Lunarii penche la tête sur le côté
- Donc il faut rrrenverser le processus.
- Attendez ! Le plus intéressant dans l'histoire c'est que je peux contrôler le cristal du rituel. Et donc, j'ai main prise sur cette bête intérieure.
Genki : Et contrôler Kuuts...
Il touche le torse de Kuuts
- Une véritable arme...
Morrigan désigne les trois xaela au sol
- Et les souvenirs, que deviennent ils mon brave? Parce que visiblement en plus, un mage ou un sorcier compétent semble pouvoir en faire des choses avec tout cet ether qui traine entre les cristaux et l'énergie dépensée.
- ça ?
Il pointe les trois jeunes avec dégoût
- Ce n'est pas moi, surement une autre manifestation de son cristal, inutile.
Morrigan continue
- Tu ne ressembles pas à un guerrier, tu as une arme mais ça doit bien servir un but? Qu'est-ce que tu cherches? Négocier est encore préférable à un nouvel affrontement non? Tu as tout à y perdre.
Arei ajoute
- Donc il lutte contre ton emprise?
- Je veux gagner le Nadaam !  Oui, il lutte, il lutte, mais en vain. Bien trop faible, ce "Sensible" petit guerrier.
- Mais si tu utilises Kuuts, c'est les Dotharls qui vont gagner, donc il te faut un autre moyen.
Arei sourit, les flammes autour de lui gagnent encore en intensité
- Non il ne lutte pas en vain. Maintenant on sait que cette situation n'est pas celle qu'il voulait.
- Halala... Les Dotharls ? Kuuts n'appartiens plus à ce clan voyons...
- Est-ce pour ça que nous sommes ici? La victoire des faibles Mols grâce à des étrangers t'aurait-elle inspiré?
- Hein ? Les mols ? Pas du tout ! ça fais 20 ans que j'utilise Kuuts. Ce lâche savait très bien qu'il représentait un danger pour vous, il a préféré partir, tant pis.
Genki incrédule
- Dans le but de gagner le Nadaam? Un an sur le trône ? Pour 20 ans de préparation ?
- Il faut savoir préparer la guerre, jeune fille.
- La guerre... Contre qui ?
- Contre tous ceux qui s'opposent aux rites de notre clan.
- Quel est ton clan ?
- Tu entendras bientôt notre nom, ne t'en fais pas.
Morrigan serre la poignée de son sabre
- Donc j'en déduis que les trois braves ont été envoyés consciemment ou non par Kuuts pour nous pousser à t' affronter et mettre fin à cette situation. Je suppose qu' il n' y a rien d' autre à se dire?
Elle fait tourner son revolver entre ses doigts.

Arei ricane de plus en plus au fil de la conversation, mais réussit à articuler
- Dis, j'ai deux questions à te poser, tu voudrais bien m'instruire?
Le sorcier regarde Arei, intrigué. Celui-ci continue
- Les mauvais sentiments de Kuuts, ceux qui alimentent sa bête intérieure sont contenus dans le cristal de son épée que tu alimentes à ta guise?
- Bien entendu, c'est pour ça que je peux les libérer quand bon me semble. Vous ne savez pas combien de groupes j'ai fait tuer par Kuuts, alors qu'il pensait s'être trouvé une nouvelle famille.
Arei a de plus en plus de mal à maîtriser son rire nerveux
- Et toi, tu sais te battre?
- Moi ? De toute façon, Kuuts ne me sert plus à rien, pour le moment.
Morrigan hoche la tête
- Son Kuuts devait être à court de carburant, il avait besoin de lui faire tuer un nouveau groupe, d'où le départ de Kuuts
Genki furieuse
- Tu veux qu'il nous zigouille pour alimenter sa rage et ton petit jouet ?
- Oui, exactement ! Vous voulez Kuuts ?
- Je crois qu'on a assez discuté. Vous avez encore des questions à lui poser vous autres?
Lunarii se fait toute petite, profitant qu'Arei est devant le xaela aux cheveux verts, que Genki lui parle de la droite pour s'avancer vers Morrigan. Et la pousse doucement devant, pour pouvoir se glisser derrière.
- Ne me prenez pas pour un abruti vous autres. Je vais vous faire une faveur. Je vais vous rendre Kuuts.
- C'est toi qui prends les autres pour des abrutis. Tu nous envoies ton jouet ou tu viens te battre toi-même comme un grand garçon?
- Je n'ai pas besoin de me battre contre vous. Aucun intéret.
Morrigan intervient
- Attendez...Je veux entendre sa proposition. Visiblement il sait ce qu'il fait et sait bien où il est, s'il devait craindre nos armes il ne serait pas là. Je vous suggère de l'écouter.

Le xaela vert poursuit calmement
- Je vais prendre l'épée avec moi, nous avons d'autres projets en attendant. Je le libère de l'aide que je lui ai fournie.
- Je vois, tu veux le convaincre que te suivre c'est le bon choix.
- Kuuts me sera utile plus tard.
- Si tu prends l'épée, tu emportes aussi les souvenir de Kuuts ainsi...*se tourne vers les gamins au sol* qu'eux.
- Non ... Non.. Je vais rompre le rituel. Enfin... Le mettre en pause.
- Que deviendra-t-il sans l'épée ? Ses souvenirs, ses émotions ?
- Il recouvrera toutes ses émotions. Ainsi que ses douloureux souvenirs.
Genki grimace
- Jusqu'à ce que tu refasses appel à lui... ça alimentera ton jouet...
- Ooooh... Le voir craquer littéralement sous le chagrin ... Je n'aurai plus qu'à le ramasser plus tard. Vous aurez le vrai Kuuts. Mais n'oubliez pas.
Morrigan réplique
- Nous n'avons visiblement rien à  y gagner. Nous jeter une enveloppe vide du nom de Kuuts est un très mauvais marché. Ses émotions le pousseront à s'exiler s 'il est libéré du rituel pour un temps sans être libéré de TOI. Tu es fourbe mais bien mauvais négociateur. Arei? Je suggère de tuer ce type. Je ne supporte pas les apprentis marchands.
Lunarii se concentre sur l'épée. Un léger frimas, fin. Juste de quoi libérer l'épée du poids qui la cloue au sol. Faire glisser l'épée vers elle, mine de rien. Un centimètre à la fois.
- Si vous n'acceptez pas, je l'emmène avec moi.
Il sourit en coin et saute dans le lac.

Kuuts s'écroule au sol.
Morrigan semble particulièrement mécontente. Plus encore qu'à leur retour de la dernière expédition.
- Evidemment. Bien. Que la chasse commence.
Elle range son arme et se dirige vers Kuuts.
Arei rengaine son arme et s'approche de lui. Ses flammes se dissipent lentement.
- Désolé vieux.
Genki vient s'accroupir auprès de lui, vérifier son état, l'air autant peiné que rassuré.
Lunarii va s'assoir sur un cristal plus loin, boudeuse.

Kuut est blessé, épuisé. Il regarde Genki, puis ses enfants.
Saams, Tahniah et Saiven sourient à leur chef et s'évaporent dans les airs.
- Il va déjà falloir retirer les flèches…
Morrigan s'agenouille à son tour, inspectant les blessures.
Des larmes coulent sur les joues de Kuuts, des larmes qui ont attendu 20 ans et tous ces douloureux souvenirs pour s'échapper.
- désolé pour les flèches...
- C'est ... Pas grave... Merci..
Genki peinée, sourit tristounettement
- ça va piquer un moment et pas qu'à cause des coups.

Kuuts se retient de pleurer, serrant les dents en tournant la tête sur le côté, et opine en silence.
Arei retire le gant de sa main droite pour la poser contre le visage du Xaela
- Bouge pas. ça ne va pas durer longtemps, mais c'est tout ce que je peux faire.
Arei ferme les yeux, sa main dégantée semble briller de rouge et en un instant, il absorbe une grande portion des "ténèbres" de Kuuts avant de chuter un genou à terre.
Kuuts se relève difficilement, Arei se relève à son tour, une expression de douleur empreinte sur le visage, mais qui s'estompera peu à peu.
Morrigan ne s 'occupe pas de son visage, le laissant pudiquement pleurer ou se retenir. Elle reste à coté et retire une flèche qui s'était brisée suite à sa chute. La pointe était déjà à moitié sortie et la plaie n'est pas très belle. Elle sort un mouchoir en tissu qui a l'air bien sur horriblement cher avant de le plaquer sur la blessure, l'attachant alors qu'il se relève.

Kuuts sourit à pleines dents, et pose les mains sur ses hanches
- Bien ! Maintenant j'ai un Xaela à tête d'asperge à découper !
- ça nous laissera le temps de réfléchir à une solution
- Il doit bien y avoir un moyen d'annuler ce rituel.
- Il va falloir le chasser. hors de question d'attendre qu'il revienne, comme une fleur nous reprendre encore notre beau bleu.
Kuuts est inhabituellement souriant et plein de positivité, à l'image du double entrevu.
- Bien dit.
Kuuts cherche machinalement dans son dos, et Morrigan interroge
- On te trouve une épée neuve, un peu plus traditionnelle avant de se remettre à la chasse ?
- D'accord !

Kuuts prend le chemin du retour, passant son avant bras sur son visage pour se cacher.
Genki Naima sourit doucement, un brin de tendresse, et s'approche de Lunarii.
- Ca va toi?
Lunarii lève la tête vers Genki.
- Je suis pas blessée. Mais j'aime pas voir mes sorts...ne rien faire. *miqote susceptible*
Genki sourit, toute la tension de la disparition de Kuuts semble s'envoler doucement
- Je comprends. Enfin si t'es pas blessée c'est le plus important!
Lunarii souffle par le nez, contrariée
- Ton compagnon se barre, tu sais?
- Mon compagnon... *tout bas* Si seulement...
Lunarii se laisse tomber souplement de son cristal perchoir, pour fermer la marche avec Cyndrael.
Morrigan lance joyeusement
- Hey! On rentre à la maison hein?! La MAI-SON on est d' accord?!
Genki opine vigoureusement du chef et les suit.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum